Actualité

Portrait Marina Pretolani

Marina-Petrolani-Inflamex

Marina Pretolani, directeur de recherche Inserm, dirige l’Unité 700 «Physiopathologie et Epidémiologie de l’insuffisance respiratoire », sur le site Bichat de la Faculté de Médecine (Université Paris Diderot).

France – Etats-Unis, mon coeur balance

En 1983, Marina Pretolani, jeune pharmacienne, a préparé une thèse sur les maladies respiratoires dans le cadre des maladies allergiques et plus précisément sur un médiateur lipidique, le PAF (Platelet-Activating Factor). Son installation, sa carrière en France, elle les doit en partie au Pr. Jacques Benveniste, découvreur du PAF, qu’elle a rencontré lors d’un séminaire à Milan. Il lui a proposé de réaliser un stage d’un an dans son Unité Inserm à l’hôpital Antoine Béclère (Clamart), mais M. Pretolani avoue avoir hésité car elle était sur le départ pour un laboratoire à l’Université d’Harvard (Boston, Etats-Unis) pour étudier les médiateurs lipidiques dans les mastocytes. Malgré l’opposition de son Université d’origine à son choix de poursuivre ses études en France plu- tôt qu’aux Etats-Unis, la voilà qui arrive à Paris.
Agée alors de 24 ans, il a fallu qu’elle se prenne en charge, bourse en poche allouée par le Ministère des Affaires étrangères grâce au soutien du Pr J.Benveniste, M. Pretolani a été d’emblée séduite par la France, ses travaux de recherche, l’ambiance au laboratoire. Elle s’est très vite intégrée et appropriée la culture française, proche de la culture italienne et a perdu son accent seulement trois mois après son arrivée.

Ses racines à l’Institut Pasteur

Boursière en 1986, puis chercheur en 1989, M. Preolani a intégré l’Institut Pasteur dans un laboratoire dont les travaux portaient sur les mécanismes de l’inflammation dans l’asthme. Elle estime être très chanceuse d’avoir bénéficié d’une formation exceptionnelle dans la pathologie respiratoire et l’allergie grâce à son Directeur d’Unité, le Pr. B. Boris Vargaftig auquel elle doit beaucoup. Pendant les 14 années passées à l’Institut Pasteur, M. Pretolani a été très fière de rencontrer et côtoyer de très grandes personnalités de la recherche. Mais au fil du temps et de ses recherches, elle « a senti un besoin très fort de se confronter à la pathologie humaine » qui, notamment dans le cas des maladies respiratoires, n’était malheureusement pas à l’époque la vocation de Pasteur.
En 1998, après avoir été reçue au concours externe DR2 de l’Inserm, elle a eu l’opportunité de rejoindre l’Unité Inserm 408, dirigée par le Pr. Michel Aubier, actuellement responsable d’un Centre d’Investigation Clinique à l’hôpital Bichat.

à LIRE AUSSI...






































































Copyright 2015 - INFLAMEX - Création La nageuse