Workpackage 3

Modèles animaux

Développer des modèles cellulaires et animaux pour les essais précliniques
workpackage

3

Présentation du workpackage 3

Les pathologies causées par les réactions inflammatoires et auto-immunes ont souvent des étiologies complexes. Dès lors l’existence de modèles animaux est critique pour comprendre les mécanismes et les acteurs impliqués. Ces modèles sont également essentiels pour tester de nouvelles stratégies thérapeutiques. Les partenaires d’INFLAMEX qui étudient des maladies humaines ont déjà développé les modèles de leur(s) pathologie(s) d’intérêt. Certains groupes ont une forte expertise du développement de nouveaux modèles murins quand d’autres ont récemment développé des approches pré-cliniques . INFLAMEX représente une très bonne opportunité de regrouper ces expertises, de partager des modèles existants et d’en créer des nouveaux.

Ainsi nous allons développer de nouvelles souris transgéniques qui nous permettrons d’élucider le rôle de types cellulaires récemment identifiés comme par exemple les cellules T innate-like ou les cellules lymphoides innées. Nous pourrons également étudier la conséquence de la sur-expression de protéines des cellules myéloïdes comme les récepteurs Fc (par exemple CD89) ou des enzymes (par exemple PR3).

Nous développons actuellement des modèles murins « humanisés » de pathologies humaines comme la vascularite, la néphropathie IgA ou le diabète de type 1 pour comprendre le rôle des auto-antigènes et pour identifier les épitopes reconnus par les cellules T autoréactives et les cellules myéloïdes. Nous créons également des souris knock-out pour supprimer certaines cellules immunitaires innées. Après injection de ces souris avec des cellules (par exemples des mastocytes, des basophiles ou des neutrophiles) marquées avec des fluorochromes, nous pouvons réaliser des expériences de microscopie intravitale.

Copyright 2015 - INFLAMEX - Création La nageuse