Partenaire 3

Physiopathologie et Epidémiologie des Maladies Respiratoires

Directeur du partenaire

Université Paris Diderot

Faculté de médecine site Bichat

UMR 1152

16 rue Henri Huchard F-75018 Paris

Téléphone : +33 (0) 1 57 27 75 86

Les axes de recherche :


L’Inserm UMR700 étudie les facteurs de risque et les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans la survenue et la progression des maladies respiratoires, en particulier, l’asthme, la bronchopneumopathie bronchique obstructive (BPCO) et les fibroses pulmonaires, soit idiopathiques (FPI), soit associées aux lésions pulmonaires aigues (‘acute lung injury’, ALI, et le syndrome de détresse respiratoire aigu, SDRA). Des approches cliniques, épidémiologiques et de recherche fondamentale sont utilisées pour déterminer l’origine de ces maladies et de l’inflammation et la fibrose tissulaires qui les accompagnent. Un intérêt particulier est porté sur (i) l’analyse des mécanismes impliqués dans la perte de l’intégrité de l’épithélium respiratoire et dans les anomalies du processus de réparation, et (ii) sur l’étude de l’origine des fibroblastes pulmonaires (transition épithélio-mésenchymateuse, différenciation à partir de fibrocytes ou en myofibroblastes) et dans leurs altérations fonctionnelles (survie/apoptose, migration, prolifération).

Axes de recherche

Les projets développés au sein de cette Unité visent: (1) à identifier les principaux facteurs de risque personnels et environnementaux à l’origine du déclin progressif de la fonction respiratoire et du développement de l’asthme et de la BPCO ; (2) à mieux caractériser les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans la pathogenèse de l’inflammation et de la fibrose bronchiques et alvéolaires et de déterminer leur relation avec les altérations fonctionnelles respiratoires ; (3) à identifier des nouveaux bio-marqueurs prédictifs ou associés avec la sévérité, la progression et la réponse aux traitements de ces maladies; (4) de tester des nouvelles stratégies thérapeutiques visant à prévenir ou à traiter l’inflammation et la fibrose tissulaire et l’handicap respiratoire associé.
Des stratégies de recherche translationnelle sont utilisées et elles incluent: (i) des approches épidémiologies, biologiques et génétiques sur des cohortes multicentriques nationales et internationales, (ii) des études de l’expression et localisation de facteurs d’intérêt et de nouveaux bio-marqueurs au niveau et à distance du poumon (sang circulant, prélèvements endobrochiques et pièces chirurgicales, liquide de lavage bronchoalvéolaire) et de leur corrélations avec les paramètres cliniques ; (iii) des études du rôle de ces facteurs dans les cellules circulantes et pulmonaires humaines primaires de sujets sains et de patients (cellules épithéliales bronchiques, fibroblastes, fibrocytes, macrophages alvéolaires) et dans des modèles in vivo chez la souris reproduisant les différentes pathologies étudiées.

Cette Unité mixte (Inserm-Université Paris Diderot) a été créée en 2005 et renouvelée en 2009.

Copyright 2015 - INFLAMEX - Création La nageuse